in

Mariah Carey droguée, brûlée, prostituée ? Vingt ans après, elle va retrouver son agresseur… au tribunal !

Parce qu’elle a fait des révélations explosives sur sa soeur, dans sa biographie « The Meaning of Mariah Carey », la chanteuse vient d’avoir des nouvelles de la justice…

La diva se félicite d’avoir « émancipé cette petite fille effrayée »

Elle qui a coupé depuis de nombreuses années toute relation avec sa famille se retrouve désormais visée par une plainte. En effet, Alison Carey lui réclame désormais 1,25 millions de dollars, soit un million d’euros pour faux témoignage. Celle qui dit être victime de diffamation estime que la célèbre chanteuse a « utilisé son statut de personnalité publique pour attaquer sa sœur sans un sou, générant des titres de presse sensationnalistes décrivant des accusations choquantes pour promouvoir les ventes de son livre » sans avoir jamais « apporté aucune preuve » à ses dires. Comme le relatent TMZ et Page Six, aux Etats-Unis, Alison Carey a décidé de porter plainte parce que selon elle, Mariah Carey lui a causé « de manière intentionnelle une immense détresse émotionnelle », et ce, en publiant ces déclarations explosives. Elle qui est « déjà profondément abîmée » assure que cette affaire lui a fait à nouveau consommer de l’alcool, après « un long moment » où elle avait réussi à se soigner de son addiction.

Pour assurer sa défense, Alison explique qu’elle ne pourra pas faire appel à un avocat, faute de moyens. Elle pourrait toutefois faire banc commun avec son frère, Morgan, âgé de 60 ans, qui est lui aussi très remonté contre la diva. Dans l’ouvrage de cette dernière, il est décrit comme un tueur à gage. C’est pourquoi, en novembre dernier, il a d’ores et déjà promis au Sun qu’il ne resterait pas silencieux. Aujourd’hui mère de deux enfants, Monroe et Moroccan, de son côté, Mariah Carey se félicite d’avoir « émancipé cette petite fille effrayée » en elle. Elle a déclaré il y a quelques mois, à la sortie de son livre confession : « Il est temps de lui donner une voix, de la laisser raconter son histoire exactement comme elle l’a vécue ». Sa famille ne l’entend visiblement pas de la même oreille...