in

Loana (Loft Story) : ses confidences sur son addiction à la drogue

Publicité

Le 4 février prochain, le journaliste Paul Sanfourche dévoilera une enquête intitulée « Sexisme Story » et dans laquelle il a pu échanger avec Loana concernant ses addictions.

Une véritable descente aux enfers

Loana est une ancienne candidate de télé-réalité qui s’est fait connaitre en 2001 en participant à Loft Story, une émission de télé-réalité qu’elle a remporté. Au fil des années, la jeune femme vivra une véritable descente aux enfers durant laquelle la drogue et l’alcool sont devenus son quotidien. Un parcours qu’elle a souhaité évoquer avec le journaliste Paul Sanfourche et qui sera retracé dans une enquête intitulée « Sexisme Story« , à paraître le 4 février prochain. Femme Actuelle en a dévoilé quelques extraits ce lundi 1er février, dont des morceaux de conversations que le journaliste a pu avoir avec Loana. Il revient particulièrement sur la période durant laquelle elle était en couple avec Raph, son compagnon jaloux, violent et qui n’hésitait pas à partir en la laissant enfermée dans l’appartement durant plusieurs heures. Drogué, il a rapidement entrainé l’ancienne candidate de Loft Story avec lui. En 2007, celle-ci est devenue cocaïnomane. « Dès 10 heures du matin, je prenais deux traits. C’était devenu ma nourriture principale« , révèle-t-elle avant d’indiquer que  cette « prise de drogue massive« , qui était par la suite devenue une  addiction lui a causé de « très gros trous de mémoire« . Une période atroce pour Loana qui, en plus de se droguer quotidiennement, a rapidement pris beaucoup de poids. Durant de nombreuses années, la jeune femme a été très critiquée sur son apparence physique puisqu’elle est passé de très mince à un stade avancé de l’obésité. Les internautes n’ont pas hésité à se moquer d’elle et à la critiquer dès qu’ils en avaient l’occasion. Une transformation physique impressionnante qui, selon les propos de la candidate, serait due à sa tentative de suicide fin 2013. Le journaliste explique qu’elle a été hospitalisée à la Fontonne à Antibes et que les médecins lui auraient « prescrit du Tercian, un puissant neuroleptique, employé pour traiter des cas de schizophrénie, de psychose ou de dépression profonde« . Un médicament avec de nombreux effets secondaires qui l’a donc fait passer de « soixante‐dix‐neuf à quatre‐vingt‐ quinze » kilos en quelques mois. De plus, n’étant pas bien dans son quotidien, Loana s’est rapidement tournée vers l’alcool et en ingurgitait des quantités tout au long de la journée. « Je buvais un litre de whisky par jour« , confie-t-elle. Une époque qui est maintenant loin derrière elle mais que l’ancienne candidate de télé-réalité n’oublie pas.

Publicité

Si cette période est maintenant révolue, Loana ne l’a pour autant pas oubliée. Elle fait partie de son histoire et elle a souhaité la raconter avec ses propres mots. En 2018, elle sortait un livre intitulé Si dure est la nuit, si tendre est la vie. A l’occasion de cette parution, elle avait accordé un entretien à Voici et avait révélé avoir « honte » d’être « une ancienne toxico et une ancienne alcoolique« . Elle n’avait pas non plus hésité à se confier sur le sevrage  : « Quand j’ai décidé de m’arrêter, ça n’était pas les deux en même temps, mais les sevrages ont été horribles. C’est trois jours d’enfer« , disait-elle avant d’ajouter : « On perd pied. On ne sait plus ce qui est réel, ce qui ne l’est pas. On souffre énormément. On a l’impression que le corps va s’arrêter« . Un livre qui lui avait permis de se confier sans langue de bois et qui avait fait taire les rumeurs et les non-dits.

Publicité
Publicité